Make your own free website on Tripod.com
frenchflag.gif (3137 bytes)

   WB01415_1.gif (104 bytes)   The French Postdoc Connection   WB01415_1.gif (104 bytes)

To be or not to be a postdoc ...

bouton2.gif (793 bytes) twin.jpg (53760 bytes)
Accueil Accueil NY


Le Guide du Postdoc d'Olivier Debré
Initié et édité par Olivier Debre, actuellement en fin de séjour post-doctoral à l'agence américaine de protection de l'environnement, ce guide du post-doctorant francais est une oeuvre collective réalisée en continu par des anciens et actuels post-doctorants, à l'usage des futurs et actuels post-doctorants. Il s'agit d'un guide pratique très complet à visiter absolument.

Ce guide a servi de base à l'élaboration de la partie postdoc du Guide du Doctorant édition 2000 de la Guilde de Doctorants, disponible à l'adresse suivante: http://garp.univ-bpclermont.fr/guilde/Alire/guide/apres/apres-node12.html

Avec sa permission j'ai copié ici la partie que je trouve la plus pertinente, car si vous tirerez toujours quelque chose de votre expérience postdoctorale, il faut bien réfléchir avant de partir. Méditez donc...

A MEDITER: vous n'en êtes encore qu'au stade ou vous vous demandez SI un postdoc est votre tasse de thé. Seul VOUS peux répondre à cette question, avec tout ce que ça implique de choix personnels, qui vous engageront pour bien plus que les mois du postdoc eux-mêmes: est-ce bien un postdoc qu'il me faut faire alors que je voudrais bosser dans l'industrie?, comment je fais avec mon/ma/mes copain/copine/mari/femme/enfants (visa, vie là-bas pendant que le postdoc sue au labo, enseignement pour les gamins,...)?, combien de temps je me donne pour que ce post-doc débouche sur quelque chose de concret?, comment je cotise pour mes vieux jours? vais-supporter la carence en Beaujolais nouveau, et en pot-au-feu? Je peux vous assurer qu'au bout de quelques mois, certaines choses qui vous font marrer aujourd'hui deviendront une véritable plaie. Enfin, là encore, ça dépend de vous. En tout cas pour vous donner à réfléchir, tournez vous vers...

- Les listes de distribution: la famille hotdocs (quoi, c'est pas encore fait?!), et en particulier HD-EXPATS, et posez des questions à ceux qui sont EN TRAIN d'en ch..., euh, de s'éclater.

- Plusieurs articles sur le postdoctorat sont accessibles sur le site de l'ABG, issus de leur revue trimestrielle Formation par la Recherche.
- Des articles fleurissent de temps en temps dans les revues scientifiques, on en trouve par exemple dans les archives de "La Recherche"
- Careers In (and Out of) Science: An Employment Guide for Science Students At All Levels
- Il existe un forum de discussion postdoc, accessible sur la page de Nextwave, mais qui lui est gratuit.
- Je laisse le mot de la fin (communication personnelle) à Sophie LAUTRAITE, car je suis en tout point d'accord avec elle (sinon, j'l'aurais pas mis ;-) ), et qui en plus sait de quoi elle parle :

Que les choses soient claire: Je ne pretends aucunement savoir tout sur tout!!! Et je n'ai pas de solutions miracles, si tant est qu'elles existent. Cependant il me semble que:

1/ La premiere des choses a faire lorsque l'on a "une touche" pour un postdoc c'est une recherche biblio: Qu'est-ce que le labo en question a publie? Dans quels journaux? Quand? A quelle frequence? etc...

2/ Dans la plupart des cas, tout au moins pour les postdocs en Europe, on passe un entretien. Pour en avoir passe un cerain nombre ces derniers mois, je peux donner ici mon experience: Que ce soit pour un postdoc ou pour un poste plus permanent, il ne faut pas prendre la chose comme un douloruex passage a la question auquel on se soumet... Meme si l'on cherche desesperement un job, il ne faut pas perdre de vue ses exigences: la qualite! Sinon autant aller faire autre chose...
Donc un entretien est autant une chance pour les potentiels futurs employeurs de nous juger/jauger que pour nous. Ca veut dire poser les bonnes questions (donc un minimum de preparation avant l'entretien...), observer, discuter.... Des details sont souvent tres revelateurs, et il n'est pas necessaire d'etre fin psychologue pour les detecter.
Je sais bien que cela n'est pas forcement facile, surtout quand on se pointe a l'etranger (je sais de quoi je parle...) et qu'il faut en plus se depatouiller avec la langue que l'on ne maitrise pas (encore) tres bien. Mais bon... Faut essayer, koi!!

3/ L'offre des postdocs est tres abondante... Ca veut bien sur dire qu'il va y en avoir des bons et des bidons, tout ca bien mélange. On peut avoir le choix malheureux... c'est pas une tare! Ce qui l'est c'est de laisser la situation s'enliser. Apres un certain delai (quelques mois) il faut savoir aussi faire son propre bilan: Si le sentiment d'une impasse se fait sentir, savoir faire le tri entre le coup de blues du a l'expatriement+les problemes d'insertion dans le nouveau labo et les reels problemes lies au labo. Une fois ce constat fait, Il NE FAUT PAS s'accrocher desesperement a un "postdoc bidon". L'offre est abondante, il faut donc preparer son depart et partir! On s'est tous tape des annees d'etudes et des galeres pas possible (dans la plupart des cas...) alors pourquoi accepter ca?? De plus, et j'ai vu autour de moi en G.B. deux cas de postdocs qui tournaient en eau de boudin, il est tres tres tres difficile de rentrer en France apres deux ans ou plus "loupes"! Pas facile a justifier, ca, l'absence de resultats publiables, dans un CV ou dans des entretiens. Et quoi qu'il arrive c'est le postdoc qui sera toujours tenu responsable de l'echec. Pas le labo. Comme toujours, quoi!! Raison de plus pour ne pas accepter ca.

Haut de la page

Bourses et offres de postdocs
Pour trouver un financement:

Vous trouverez toutes les grants disponibles aux US sur le site de Grantsnet

L'Association Nationale des Docteurs ès-Sciences (ANDES) publie tous les ans un "Guide des aides aux formations doctorales et post-doctorales". Ce guide recense pratiquement toutes les sources de financements de thèses et de post-doc: l'ANDES:

Le site d'infobiogen présente aussi des liens vers divers organismes qui proposent des bourses, des offres de postdocs, etc...: http://www.infobiogen.fr/liens/serv/bourses.htm

Ci-dessous quelques liens directs vers des organismes européens:

- EMBO http://www.embo.org/Fellow_Info.html, plus facile à obtenir pour le retour de postdoc

- ARC (pour la première année à l'étranger): http://www.arc.asso.fr

- Human Frontier Science Program: http://www.hfsp.org

- FRM (bourses de thèse, de soudure et de retour): http://www.frm.org

- Le Boursier éclairé est une base de données qui recense la plupart des bourses de recherche proposées par les organismes publics et privés dans le domaine de la recherche thérapeutique.

Pour la  recherche d'un stage postdoctoral:

Consultez les annonces en ligne de l'ABG (Association Bernard Gregory), de Science (possibilite de recevoir gratuitement chaque semaine les annonces correspondant à vos critères), de Nature, de Cell, ou encore la liste hd-emploi de la Guilde des doctorants. Consulter aussi ScienceJob, un site professionnel où l'on trouve des offres de stage postdoctoral aux US et en Europe, mais aussi des offres de "vrais" postes.

Haut de la page

Postdoc, le retour...
Si on nous encourage vivement à partir en postdoc, les invitations au retour relèvent de l'anecdote. Et pour ajouter à ce sentiment de ne pas être le ou la bienvenu(e), la réintégration dans le système français est un vrai parcours du combattant.  Bien sûr, pour ceux qui rentrent parce qu'ils ont un poste qui les attends, à part quelques démarches administratives et peut-être des moments de blues (ah, la vie de postdoc c'était pas mal!) vous n'aurez pas trop de soucis.

Préparer votre retour avant de partir !!!

Une enquête a été réalisé par Camille Pons auprès de postdocs qui ont vécu l'expérience du retour en France. Le résultat est publié dans le n°69 (décembre 2000) de la lettre Formation par la Recherche de lABG. Il en ressort que les postdocs sont mal informés et donc ne préparent pas leur retour. Les trois points chauds sont la Secu, les ASSEDIC et la retraite. Ne travaillant et donc ne cotisant plus en France, on perd nos droits et il peut être difficile de les récupérer. Pour éviter cela il est bon de continuer à cotiser à la Secu par l'intermédiaire de la Caisse des Français à l'Etranger (CFE) et aux ASSEDIC par l'intermédiaire de Groupement des Assedic de la Region Parisienne (GARP). Bien sûr tout cela a un coût car il faut cotiser pour la France et pour le pays dans lequel on se trouve. Autant dire qu'avec les salaires de postdoc, c'est parfois impossible!

Autres adresses utiles: la Maison des Français à l'Etranger et l'Union des Français de l'Etranger.

Comme les situations de chacun sont très diverses (type de rémunération pendant la thèse, pays dans lequel s'effectue le postdoc, durée du séjour, situation familiale,...) il n'y a pas de recette miracle. Voici quelques conseils et liens utiles pour vous guidez.

Les démarches administratives:

La première étape obligatoire: régularisez votre situation à la SECU. Sachez que lorsque vous avez été salarié (si vous avez eu une bourse du Ministère), vos droits à la Secu restent ouverts pendant 4 ans, contre seuleument 1 an dans les autres cas. Si cette date est expirée, il ne vous reste qu'à demander le RMI, sinon on va vous demander plus de 10000Frs par an de cotisation!

Ensuite, si vous cherchez un job, s'inscrire aux ASSEDIC, puis à l'ANPE. Si vous ne vous êtes pas inscrits au chômage après la thèse et si vous êtes parti aux US plus d'un an, vous ne toucherez aucune indemnité chômage. Toutefois, il existe des accords avec certains pays européens, votre salaire peut être pris en compte et donner droit à des indemnités. Renseignez vous auprès de votre agence ASSEDIC.

Vous aurez au moins droit au RMI...2500Frs c'est toujours mieux que rien et ça vous permet surtout de pouvoir bénéficier de la CMU (Couverture Maladie Universelle)! Faites-en la demande à la mairie de votre lieu de résidence. Sachez qu'il faut avoir été sans ressource les trois derniers mois précédents la demande pour y avoir droit.

Inscrivez-vous à l'ANPE Cadre et à l'APEC, vous aurez ainsi accès à de nombreux journaux, à des stages de formation, à une aide à la rédaction de CV, etc....

Pour plus d'infos, consultez le site des administrations françaises et celui de la Guilde des Doctorants.

Haut de la page

La recherche d'emploi:

Le site incontournable est celui de l'ABG. Inscrivez-vous, déposez votre CV, abonnez-vous pour recevoir les offres de jobs et les news directement dans votre boîte aux lettres électronique. Leur modèle de CV est un bon compromis entre un ciblage privé et public, un bon passe partout!

Autre site plein de ressources, celui de la Guilde des Doctorants. Les concours de recrutements en France, des conseils de rédaction de CV, des témoignages de jeunes docteurs ayant trouvé un emploi, des offres d'emploi, etc...

A noter: l'inscription au concours de Maitre de Conférence se fait maintenant en ligne sur le site du Ministère de l'Education Nationale, grâce à l'application ANTARES.

Pour les biologistes, l'essor des biotechnologies offre des perspectives de carrière intéressantes dans le privé. Les sites Biospace et Bio online recensent toutes les entreprises de biotech aux US, avec descriptifs précis et offres d'emploi. En Europe, les sites Bioportfolio et France-Biotech présentent des annuaires d'entreprises et quelques offres. Un autre site pour l'emploi des biologistes en France: BIOEmploi. Bien sur il y a toujours les sites de Science, Nature et Nature Biotechnology. Consulter aussi ScienceJob, un site professionnel où l'on trouve des offres de stage postdoctoral aux US et en Europe, mais aussi des offres de "vrais" postes.

L'association Contact de Montpellier propose une opération d'insertion professionnelle, Syn'Act, destinée aux docteurs qui souhaitent élargir leurs perspectives d'activités professionnelles. Cette opération organise des rencontres individuelles avec des responsables d'entreprises et la possibilité d'effectuer des missions en entreprise.

L'interim est aussi une solution à ne pas négliger en période de recherche d'emploi. Une agence en France est  spécialisée dans le domaine scientifique, Kelly Scientifique.

Il y a un tas de sites pour l'emploi, généralistes ou spécialisés, mais peu qui vous proposerons des offres correspondant à vos critères. Pour en citer quelques-uns, français ou étrangers: Apec, Cadreonline, Cadremploi, Jobserve, Monster, Career.com, Bestjobsusa et un portail de sites pour l'emploi, Atoutjob.

S'informer/ Carrières alternatives

Pour vous informer sur le monde des biotechnologies en France, Biotechnologies France est une base de données nationale sur les acteurs et partenaires français des biotechnologies.

Pour vous tout savoir sur l'actualité du monde de l'entreprise, je vous conseille des visites régulières du site de l'Usine Nouvelle. Un site très bien fait et très complet.

Et si vous voulez créez votre emploi, le site de l'Agence Pour la Création d'Entreprise vous fournira tous les renseignements de base pour définir votre projet. Voir aussi les Chambres de Commerce et d'Industrie, CCI.

Haut de la page


Ce site est maintenu par Magali Olivier
La dernière mise à jour a été effectuée le 22/08/02